AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionSabliers

Partagez | 
 

 Ecrivons une histoire tous ensemble !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 589
Date d'inscription : 26/08/2016
Localisation : Nulle part et partout
avatar
Directrice Professeur
Rosalie Brighton
MessageSujet: Ecrivons une histoire tous ensemble !   Mer 31 Aoû - 6:08


Bonjour !


    Dans ce topic, vous pouvez laisser aller votre imagination et développer vos talents d'écrivains ! Ici, je vous propose de rédiger une histoire à plusieurs. Une fois celle-ci finie, un "livre" sera créé dans cette section avec l'histoire en entier.


Quelques règles :

  • ¡¡ Ne jamais se contredire !! C'est très important ! Si un Serdaigle écrit avant vous que le garçon est blond, n'écrivez pas qu'il a les cheveux châtains.
  • Respecter autrui. Vous devez accepter la tournure que rend la situation d'après les autres membres. Ici, on rédige une histoire à plusieurs, pas tout seul. Si vous voulez écrire seul, postez dans le reste de la section.
  • Garder toujours la même personne. Si on a commencé à écrire à la première personne. Gardez le "je" et ne mettez pas "il", et inversement.
  • Faire attention à l'orthographe. Un livre est toujours plus agréable à lire lorsqu'il est correctement écrit. Alors s'il vous plaît, faites attention.
  • Faire entre 3 et 12 lignes à chaque fois, ni plus, ni moins.



Sur ce, je commence !

Il était une fois un petit garçon qui mangeait trop de bonbons. Sa maman avait beau lui dire que c'était mauvais pour la santé, il continuait. Arlequins, réglisses, ours en guimauve, fils, crocodiles, tout y passait ! Le garçon les mangeait sans hésiter. Mais, il aurait mieux fait de prendre en compte les avertissements de ses proches... Ce qui lui arriva lui laissa regretter les confiseries gloutonnées. De toute évidence, il était trop tard pour changer le cours des événements.
A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 111
Date d'inscription : 10/10/2016
avatar

Aliénor de Watteville
MessageSujet: Re: Ecrivons une histoire tous ensemble !   Sam 15 Oct - 9:28

Il était une fois un petit garçon qui mangeait trop de bonbons. Sa maman avait beau lui dire que c'était mauvais pour la santé, il continuait. Arlequins, réglisses, ours en guimauve, fils, crocodiles, tout y passait ! Le garçon les mangeait sans hésiter. Mais, il aurait mieux fait de prendre en compte les avertissements de ses proches... Ce qui lui arriva lui laissa regretter les confiseries gloutonnées. De toute évidence, il était trop tard pour changer le cours des événements.

Le petit garçon attrapa des carries. Lorsqu'il alla chez le dentiste, il avait très mal aux dents. Il pleurait et gémissait :
- Maman, j'ai mal aux dents, Maman aide moi!
- Mon petit si tu ne mangeais pas autant de bonbons tu aurais pas de petites bêtes qui attaquent tes dents.
- Mais, mais mais... Ces bonbons sont si bons!

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 98
Date d'inscription : 11/10/2016
Localisation : Poudlard
avatar

Kim Wosi
MessageSujet: Re: Ecrivons une histoire tous ensemble !   Sam 15 Oct - 17:50

Il était une fois un petit garçon qui mangeait trop de bonbons. Sa maman avait beau lui dire que c'était mauvais pour la santé, il continuait. Arlequins, réglisses, ours en guimauve, fils, crocodiles, tout y passait ! Le garçon les mangeait sans hésiter. Mais, il aurait mieux fait de prendre en compte les avertissements de ses proches... Ce qui lui arriva lui laissa regretter les confiseries gloutonnées. De toute évidence, il était trop tard pour changer le cours des événements.

Le petit garçon attrapa des carries. Lorsqu'il alla chez le dentiste, il avait très mal aux dents. Il pleurait et gémissait :

- Maman, j'ai mal aux dents, Maman aide moi!
- Mon petit si tu ne mangeais pas autant de bonbons tu aurais pas de petites bêtes qui attaquent tes dents.
- Mais, mais mais... Ces bonbons sont si bons!

Et puis un jour, sa maman en eue mare. Elle alla chez un confiseur et lui demanda de créer un bonbon infecte, immangeable pour passer l'envie à son fils de manger des bonbons. Le confiseur accepta et non longtemps après, il donna à sa cliente ce qu'elle voulait. La maman rentra aussitôt chez elle. Elle appela son enfant qui sortit de la cuisine pour voir ce qu'elle voulait. Elle lui tendit le bonbon, souriante:

- Allez, tiens !
- Oh c'est vrai, je peux ?
- Bien sur que tu peux !
- Merci maman !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 69
Date d'inscription : 09/10/2016
Localisation : Cachots de Serpentard
avatar
Préfète
Amy Arah
MessageSujet: Re: Ecrivons une histoire tous ensemble !   Dim 16 Oct - 15:29

Il était une fois un petit garçon qui mangeait trop de bonbons. Sa maman avait beau lui dire que c'était mauvais pour la santé, il continuait. Arlequins, réglisses, ours en guimauve, fils, crocodiles, tout y passait ! Le garçon les mangeait sans hésiter. Mais, il aurait mieux fait de prendre en compte les avertissements de ses proches... Ce qui lui arriva lui laissa regretter les confiseries gloutonnées. De toute évidence, il était trop tard pour changer le cours des événements.

Le petit garçon attrapa des carries. Lorsqu'il alla chez le dentiste, il avait très mal aux dents. Il pleurait et gémissait :

- Maman, j'ai mal aux dents, Maman aide moi!
- Mon petit si tu ne mangeais pas autant de bonbons tu aurais pas de petites bêtes qui attaquent tes dents.
- Mais, mais mais... Ces bonbons sont si bons!

Et puis un jour, sa maman en eue mare. Elle alla chez un confiseur et lui demanda de créer un bonbon infecte, immangeable pour passer l'envie à son fils de manger des bonbons. Le confiseur accepta et non longtemps après, il donna à sa cliente ce qu'elle voulait. La maman rentra aussitôt chez elle. Elle appela son enfant qui sortit de la cuisine pour voir ce qu'elle voulait. Elle lui tendit le bonbon, souriante:

- Allez, tiens !
- Oh c'est vrai, je peux ?
- Bien sur que tu peux !
- Merci maman !

L'enfant mangea le bobon, et il yeut un instant de silence, la mère s'attendant à ce qu'il recrache.
Mais au lieu de ça, un sourire de contentement éclaira le visage de son fils.
-Mmmmh, c'ets trop bon ? C'est quoi comme bonbon ?
La mère était furieuse. Pourquoi le confiseur n'avait-il pas fait son travil ?
Elle retourna le voir.

_________________
| Serpentard | Pensine |

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 542
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Dans un endroit magique ...
avatar
Directrice Professeur
Kate Walton
MessageSujet: Re: Ecrivons une histoire tous ensemble !   Jeu 27 Oct - 14:44

Il était une fois un petit garçon qui mangeait trop de bonbons. Sa maman avait beau lui dire que c'était mauvais pour la santé, il continuait. Arlequins, réglisses, ours en guimauve, fils, crocodiles, tout y passait ! Le garçon les mangeait sans hésiter. Mais, il aurait mieux fait de prendre en compte les avertissements de ses proches... Ce qui lui arriva lui laissa regretter les confiseries gloutonnées. De toute évidence, il était trop tard pour changer le cours des événements.

Le petit garçon attrapa des carries. Lorsqu'il alla chez le dentiste, il avait très mal aux dents. Il pleurait et gémissait :

- Maman, j'ai mal aux dents, Maman aide moi!
- Mon petit si tu ne mangeais pas autant de bonbons tu aurais pas de petites bêtes qui attaquent tes dents.
- Mais, mais mais... Ces bonbons sont si bons!

Et puis un jour, sa maman en eue mare. Elle alla chez un confiseur et lui demanda de créer un bonbon infecte, immangeable pour passer l'envie à son fils de manger des bonbons. Le confiseur accepta et non longtemps après, il donna à sa cliente ce qu'elle voulait. La maman rentra aussitôt chez elle. Elle appela son enfant qui sortit de la cuisine pour voir ce qu'elle voulait. Elle lui tendit le bonbon, souriante:

- Allez, tiens !
- Oh c'est vrai, je peux ?
- Bien sur que tu peux !
- Merci maman !

L'enfant mangea le bobon, et il yeut un instant de silence, la mère s'attendant à ce qu'il recrache.
Mais au lieu de ça, un sourire de contentement éclaira le visage de son fils.
-Mmmmh, c'ets trop bon ? C'est quoi comme bonbon ?
La mère était furieuse. Pourquoi le confiseur n'avait-il pas fait son travil ?
Elle retourna le voir.

- Que puis je refaire pour vous Madame ?
Le confiseur avait remarqué que sa cliente la regardait d'un oeil mauvais.
- Je VEUX un bonbon pas bon du tout cette fois ci !
Le confiseur se remit au travail et donna le bonbon à sa cliente. Celle ci rentra vite chez elle et appela son enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 111
Date d'inscription : 10/10/2016
avatar

Aliénor de Watteville
MessageSujet: Re: Ecrivons une histoire tous ensemble !   Jeu 3 Nov - 14:06

Il était une fois un petit garçon qui mangeait trop de bonbons. Sa maman avait beau lui dire que c'était mauvais pour la santé, il continuait. Arlequins, réglisses, ours en guimauve, fils, crocodiles, tout y passait ! Le garçon les mangeait sans hésiter. Mais, il aurait mieux fait de prendre en compte les avertissements de ses proches... Ce qui lui arriva lui laissa regretter les confiseries gloutonnées. De toute évidence, il était trop tard pour changer le cours des événements.

Le petit garçon attrapa des carries. Lorsqu'il alla chez le dentiste, il avait très mal aux dents. Il pleurait et gémissait : 

- Maman, j'ai mal aux dents, Maman aide moi! 
- Mon petit si tu ne mangeais pas autant de bonbons tu aurais pas de petites bêtes qui attaquent tes dents. 
- Mais, mais mais... Ces bonbons sont si bons! 

Et puis un jour, sa maman en eue mare. Elle alla chez un confiseur et lui demanda de créer un bonbon infecte, immangeable pour passer l'envie à son fils de manger des bonbons. Le confiseur accepta et non longtemps après, il donna à sa cliente ce qu'elle voulait. La maman rentra aussitôt chez elle. Elle appela son enfant qui sortit de la cuisine pour voir ce qu'elle voulait. Elle lui tendit le bonbon, souriante:

- Allez, tiens !
- Oh c'est vrai, je peux ?
- Bien sur que tu peux !
- Merci maman !

L'enfant mangea le bobon, et il yeut un instant de silence, la mère s'attendant à ce qu'il recrache.
Mais au lieu de ça, un sourire de contentement éclaira le visage de son fils.
-Mmmmh, c'ets trop bon ? C'est quoi comme bonbon ?
La mère était furieuse. Pourquoi le confiseur n'avait-il pas fait son travil ?
Elle retourna le voir.

- Que puis je refaire pour vous Madame ?
Le confiseur avait remarqué que sa cliente la regardait d'un oeil mauvais. 
- Je VEUX un bonbon pas bon du tout cette fois ci !
Le confiseur se remit au travail et donna le bonbon à sa cliente. Celle ci rentra vite chez elle et appela son enfant.


- Charles ! Viens ici tout de suite s'il te plait ! Je t'ai ramené une surprise ! 
- J'arrive M'man ! Oh, qu'est ce que c'est ? 
- un nouveau bonbon, je viens de le demander au confiseur spécialement pour toi. 
Sans même remercier sa Maman, le petit garçon tout heureux prit le bonbon. Il le fourra dans sa bouche en toute hâte et le laissa sur sa langue. Il suçait le bonbon avec des yeux curieux. Il avait un goût très étrange. Il n'en avait jamais gouté de tel auparavant. Après quelques instants, le voilà pris de nausée. Il courut se précipiter aux toilettes. Aussitôt il recracha le bonbon et vomit son repas du soir, celui de la veille, et même de l'avant veille. Il vomit jusqu'au liquide acide de l'estomac. Sa Maman se réjouissait des prouesses du marchand. Mais, le garçon, malgré sa confiserie au goût vomi n'en restait pas moins heureux. 
- il est super ton bonbon Maman ! Il était si dégoutant qu'après quelques minutes de suçage j'avais envie de vomir, et sans pouvoir m'arrêter ! Grâce à toi je vais perdre un peu de poids. Tu as évité une couche de graisse à s'ajouter. Je vais pouvoir manger encore plus de bonbons !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 542
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Dans un endroit magique ...
avatar
Directrice Professeur
Kate Walton
MessageSujet: Re: Ecrivons une histoire tous ensemble !   Lun 2 Jan - 13:50

Il était une fois un petit garçon qui mangeait trop de bonbons. Sa maman avait beau lui dire que c'était mauvais pour la santé, il continuait. Arlequins, réglisses, ours en guimauve, fils, crocodiles, tout y passait ! Le garçon les mangeait sans hésiter. Mais, il aurait mieux fait de prendre en compte les avertissements de ses proches... Ce qui lui arriva lui laissa regretter les confiseries gloutonnées. De toute évidence, il était trop tard pour changer le cours des événements.

Le petit garçon attrapa des carries. Lorsqu'il alla chez le dentiste, il avait très mal aux dents. Il pleurait et gémissait :

- Maman, j'ai mal aux dents, Maman aide moi!
- Mon petit si tu ne mangeais pas autant de bonbons tu aurais pas de petites bêtes qui attaquent tes dents.
- Mais, mais mais... Ces bonbons sont si bons!

Et puis un jour, sa maman en eue mare. Elle alla chez un confiseur et lui demanda de créer un bonbon infecte, immangeable pour passer l'envie à son fils de manger des bonbons. Le confiseur accepta et non longtemps après, il donna à sa cliente ce qu'elle voulait. La maman rentra aussitôt chez elle. Elle appela son enfant qui sortit de la cuisine pour voir ce qu'elle voulait. Elle lui tendit le bonbon, souriante:

- Allez, tiens !
- Oh c'est vrai, je peux ?
- Bien sur que tu peux !
- Merci maman !

L'enfant mangea le bobon, et il yeut un instant de silence, la mère s'attendant à ce qu'il recrache.
Mais au lieu de ça, un sourire de contentement éclaira le visage de son fils.
-Mmmmh, c'ets trop bon ? C'est quoi comme bonbon ?
La mère était furieuse. Pourquoi le confiseur n'avait-il pas fait son travil ?
Elle retourna le voir.

- Que puis je refaire pour vous Madame ?
Le confiseur avait remarqué que sa cliente la regardait d'un oeil mauvais.
- Je VEUX un bonbon pas bon du tout cette fois ci !
Le confiseur se remit au travail et donna le bonbon à sa cliente. Celle ci rentra vite chez elle et appela son enfant.


- Charles ! Viens ici tout de suite s'il te plait ! Je t'ai ramené une surprise !
- J'arrive M'man ! Oh, qu'est ce que c'est ?
- un nouveau bonbon, je viens de le demander au confiseur spécialement pour toi.
Sans même remercier sa Maman, le petit garçon tout heureux prit le bonbon. Il le fourra dans sa bouche en toute hâte et le laissa sur sa langue. Il suçait le bonbon avec des yeux curieux. Il avait un goût très étrange. Il n'en avait jamais gouté de tel auparavant. Après quelques instants, le voilà pris de nausée. Il courut se précipiter aux toilettes. Aussitôt il recracha le bonbon et vomit son repas du soir, celui de la veille, et même de l'avant veille. Il vomit jusqu'au liquide acide de l'estomac. Sa Maman se réjouissait des prouesses du marchand. Mais, le garçon, malgré sa confiserie au goût vomi n'en restait pas moins heureux.
- il est super ton bonbon Maman ! Il était si dégoutant qu'après quelques minutes de suçage j'avais envie de vomir, et sans pouvoir m'arrêter ! Grâce à toi je vais perdre un peu de poids. Tu as évité une couche de graisse à s'ajouter. Je vais pouvoir manger encore plus de bonbons !

La pauvre Maman de Charles n'en pouvait plus. Pourquoi son enfant était il si gourmand ? Si bête ? Mais elle n'allait pas se laisser décourager pour autant ! Elle prit un bonbon - bon - à son fils et sortit de leur maison. Mais au lieu d'aller sur le chemin qui mène à la confiserie, elle alla sur le chemin qui mène chez la sois disante sorcière. Dès qu'elle entra dans sa mysterieuse demeure, la mère de Charles dit en montrant de l'argent et le bonbon à la vieille dame assise non loin de là :

- Je voudrais que vous jettiez un sortilege à ce bonbon pour que dès que quelqu'un le mange, sa peau vire au bleu et qu'il grossisse . Ce n'est que lorsque il aura juré d'arrêter de manger des bonbons que le sortilege s'arrêtera.
- Comme vous voudrez, ma petite dame.

Elle jeta un sortilege au bonbon et fit signe à sa cliente de partir.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 111
Date d'inscription : 10/10/2016
avatar

Aliénor de Watteville
MessageSujet: Re: Ecrivons une histoire tous ensemble !   Mer 4 Jan - 17:27

Il était une fois un petit garçon qui mangeait trop de bonbons. Sa maman avait beau lui dire que c'était mauvais pour la santé, il continuait. Arlequins, réglisses, ours en guimauve, fils, crocodiles, tout y passait ! Le garçon les mangeait sans hésiter. Mais, il aurait mieux fait de prendre en compte les avertissements de ses proches... Ce qui lui arriva lui laissa regretter les confiseries gloutonnées. De toute évidence, il était trop tard pour changer le cours des événements.

Le petit garçon attrapa des carries. Lorsqu'il alla chez le dentiste, il avait très mal aux dents. Il pleurait et gémissait :

- Maman, j'ai mal aux dents, Maman aide moi!
- Mon petit si tu ne mangeais pas autant de bonbons tu aurais pas de petites bêtes qui attaquent tes dents.
- Mais, mais mais... Ces bonbons sont si bons!

Et puis un jour, sa maman en eue mare. Elle alla chez un confiseur et lui demanda de créer un bonbon infecte, immangeable pour passer l'envie à son fils de manger des bonbons. Le confiseur accepta et non longtemps après, il donna à sa cliente ce qu'elle voulait. La maman rentra aussitôt chez elle. Elle appela son enfant qui sortit de la cuisine pour voir ce qu'elle voulait. Elle lui tendit le bonbon, souriante:

- Allez, tiens !
- Oh c'est vrai, je peux ?
- Bien sur que tu peux !
- Merci maman !

L'enfant mangea le bobon, et il yeut un instant de silence, la mère s'attendant à ce qu'il recrache.
Mais au lieu de ça, un sourire de contentement éclaira le visage de son fils.
-Mmmmh, c'ets trop bon ? C'est quoi comme bonbon ?
La mère était furieuse. Pourquoi le confiseur n'avait-il pas fait son travil ?
Elle retourna le voir.

- Que puis je refaire pour vous Madame ?
Le confiseur avait remarqué que sa cliente la regardait d'un oeil mauvais.
- Je VEUX un bonbon pas bon du tout cette fois ci !
Le confiseur se remit au travail et donna le bonbon à sa cliente. Celle ci rentra vite chez elle et appela son enfant.


- Charles ! Viens ici tout de suite s'il te plait ! Je t'ai ramené une surprise !
- J'arrive M'man ! Oh, qu'est ce que c'est ?
- un nouveau bonbon, je viens de le demander au confiseur spécialement pour toi.
Sans même remercier sa Maman, le petit garçon tout heureux prit le bonbon. Il le fourra dans sa bouche en toute hâte et le laissa sur sa langue. Il suçait le bonbon avec des yeux curieux. Il avait un goût très étrange. Il n'en avait jamais goûté de tel auparavant. Après quelques instants, le voilà pris de nausée. Il courut se précipiter aux toilettes. Aussitôt il recracha le bonbon et vomit son repas du soir, celui de la veille, et même de l'avant veille. Il vomit jusqu'au liquide acide de l'estomac. Sa Maman se réjouissait des prouesses du marchand. Mais, le garçon, malgré sa confiserie au goût vomi n'en restait pas moins heureux.
- il est super ton bonbon Maman ! Il était si dégoûtant qu'après quelques minutes de suçage j'avais envie de vomir, et sans pouvoir m'arrêter ! Grâce à toi je vais perdre un peu de poids. Tu as évité une couche de graisse supplémentaire. Je vais pouvoir manger encore plus de bonbons !

La pauvre Maman de Charles n'en pouvait plus. Pourquoi son enfant était il si gourmand ? Si bête ? Mais elle n'allait pas se laisser décourager pour autant ! Elle prit un bonbon - bon - à son fils et sortit de leur maison. Mais au lieu d'aller sur le chemin qui mène à la confiserie, elle alla sur le chemin qui mène chez la soit-disant sorcière. Dès qu'elle entra dans sa mystérieuse demeure, la mère de Charles dit en montrant de l'argent et le bonbon à la vieille dame assise non loin de là :

- Je voudrais que vous jetiez un sortilège à ce bonbon pour que dès que quelqu'un le mange, sa peau vire au bleu et qu'il grossisse. Ce n'est que lorsque il aura juré d'arrêter de manger des bonbons que le sortilège s'arrêtera.
- Comme vous voudrez, ma petite dame.
Elle jeta un sortilège au bonbon et fit signe à sa cliente de partir.
- Vous paierez après, dit l'ensorceleuse. Je ne veux que des clients satisfaits. Si tels n'était pas le cas, vous n'auriez pas dépensé le moindre sous.
- très bien, répondit la maman.

Elle s'en retourna chez elle, ses pièces dans ses poches, son bonbon dans sa main. Sûre d'elle, elle tendit le bonbon à son fils, un sourire narquois sur les lèvres. Elle n'avait aucun doute sur les effets du bonbons, et aucune crainte. Le petit garçon avait presque peur de l'air si assurée de sa mère. Il pressentait un mauvais coup. Mais, son désir et son attachement pour les bonbons prit le dessus et il le mit dans sa bouche. Quelques instants plus tard, sa peau prenait une violente teinte bleue. il grossissait sans s'arrêter.
- Que m'arrive-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 98
Date d'inscription : 11/10/2016
Localisation : Poudlard
avatar

Kim Wosi
MessageSujet: Re: Ecrivons une histoire tous ensemble !   Jeu 5 Jan - 16:28


Il était une fois un petit garçon qui mangeait trop de bonbons. Sa maman avait beau lui dire que c'était mauvais pour la santé, il continuait. Arlequins, réglisses, ours en guimauve, fils, crocodiles, tout y passait ! Le garçon les mangeait sans hésiter. Mais, il aurait mieux fait de prendre en compte les avertissements de ses proches... Ce qui lui arriva lui laissa regretter les confiseries gloutonnées. De toute évidence, il était trop tard pour changer le cours des événements.

Le petit garçon attrapa des carries. Lorsqu'il alla chez le dentiste, il avait très mal aux dents. Il pleurait et gémissait :

- Maman, j'ai mal aux dents, Maman aide moi!
- Mon petit si tu ne mangeais pas autant de bonbons tu aurais pas de petites bêtes qui attaquent tes dents.
- Mais, mais mais... Ces bonbons sont si bons!

Et puis un jour, sa maman en eue mare. Elle alla chez un confiseur et lui demanda de créer un bonbon infecte, immangeable pour passer l'envie à son fils de manger des bonbons. Le confiseur accepta et non longtemps après, il donna à sa cliente ce qu'elle voulait. La maman rentra aussitôt chez elle. Elle appela son enfant qui sortit de la cuisine pour voir ce qu'elle voulait. Elle lui tendit le bonbon, souriante:

- Allez, tiens !
- Oh c'est vrai, je peux ?
- Bien sur que tu peux !
- Merci maman !

L'enfant mangea le bobon, et il yeut un instant de silence, la mère s'attendant à ce qu'il recrache.
Mais au lieu de ça, un sourire de contentement éclaira le visage de son fils.
-Mmmmh, c'ets trop bon ? C'est quoi comme bonbon ?
La mère était furieuse. Pourquoi le confiseur n'avait-il pas fait son travil ?
Elle retourna le voir.

- Que puis je refaire pour vous Madame ?
Le confiseur avait remarqué que sa cliente la regardait d'un oeil mauvais.
- Je VEUX un bonbon pas bon du tout cette fois ci !
Le confiseur se remit au travail et donna le bonbon à sa cliente. Celle ci rentra vite chez elle et appela son enfant.


- Charles ! Viens ici tout de suite s'il te plait ! Je t'ai ramené une surprise !
- J'arrive M'man ! Oh, qu'est ce que c'est ?
- un nouveau bonbon, je viens de le demander au confiseur spécialement pour toi.
Sans même remercier sa Maman, le petit garçon tout heureux prit le bonbon. Il le fourra dans sa bouche en toute hâte et le laissa sur sa langue. Il suçait le bonbon avec des yeux curieux. Il avait un goût très étrange. Il n'en avait jamais goûté de tel auparavant. Après quelques instants, le voilà pris de nausée. Il courut se précipiter aux toilettes. Aussitôt il recracha le bonbon et vomit son repas du soir, celui de la veille, et même de l'avant veille. Il vomit jusqu'au liquide acide de l'estomac. Sa Maman se réjouissait des prouesses du marchand. Mais, le garçon, malgré sa confiserie au goût vomi n'en restait pas moins heureux.
- il est super ton bonbon Maman ! Il était si dégoûtant qu'après quelques minutes de suçage j'avais envie de vomir, et sans pouvoir m'arrêter ! Grâce à toi je vais perdre un peu de poids. Tu as évité une couche de graisse supplémentaire. Je vais pouvoir manger encore plus de bonbons !

La pauvre Maman de Charles n'en pouvait plus. Pourquoi son enfant était il si gourmand ? Si bête ? Mais elle n'allait pas se laisser décourager pour autant ! Elle prit un bonbon - bon - à son fils et sortit de leur maison. Mais au lieu d'aller sur le chemin qui mène à la confiserie, elle alla sur le chemin qui mène chez la soit-disant sorcière. Dès qu'elle entra dans sa mystérieuse demeure, la mère de Charles dit en montrant de l'argent et le bonbon à la vieille dame assise non loin de là :

- Je voudrais que vous jetiez un sortilège à ce bonbon pour que dès que quelqu'un le mange, sa peau vire au bleu et qu'il grossisse. Ce n'est que lorsque il aura juré d'arrêter de manger des bonbons que le sortilège s'arrêtera.
- Comme vous voudrez, ma petite dame.
Elle jeta un sortilège au bonbon et fit signe à sa cliente de partir.
- Vous paierez après, dit l'ensorceleuse. Je ne veux que des clients satisfaits. Si tels n'était pas le cas, vous n'auriez pas dépensé le moindre sous.
- très bien, répondit la maman.

Elle s'en retourna chez elle, ses pièces dans ses poches, son bonbon dans sa main. Sûre d'elle, elle tendit le bonbon à son fils, un sourire narquois sur les lèvres. Elle n'avait aucun doute sur les effets du bonbons, et aucune crainte. Le petit garçon avait presque peur de l'air si assurée de sa mère. Il pressentait un mauvais coup. Mais, son désir et son attachement pour les bonbons prit le dessus et il le mit dans sa bouche. Quelques instants plus tard, sa peau prenait une violente teinte bleue. il grossissait sans s'arrêter.
- Que m'arrive-t-il ?

La mère de Charles sourit en voyant l'air effrayé de son fils. Celui ci était devenu tout bleu de la tête aux pieds. Mais quand il la regarda, Charles avait un sourire aux lèvres.
- Génial ! Je suis de la même couleur que des bonbons !

La mère de Charles faillit exploser de colère. Mais elle se contenta de retourner chez la sorcière et de lui demander:
- J'aimerai que vous ensorceler un autre bonbon qui fait faire à celui qui le mange des hochets !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 589
Date d'inscription : 26/08/2016
Localisation : Nulle part et partout
avatar
Directrice Professeur
Rosalie Brighton
MessageSujet: Re: Ecrivons une histoire tous ensemble !   Lun 23 Jan - 14:30

Il était une fois un petit garçon qui mangeait trop de bonbons. Sa maman avait beau lui dire que c'était mauvais pour la santé, il continuait. Arlequins, réglisses, ours en guimauve, fils, crocodiles, tout y passait ! Le garçon les mangeait sans hésiter. Mais, il aurait mieux fait de prendre en compte les avertissements de ses proches... Ce qui lui arriva lui laissa regretter les confiseries gloutonnées. De toute évidence, il était trop tard pour changer le cours des événements.

Le petit garçon attrapa des carries. Lorsqu'il alla chez le dentiste, il avait très mal aux dents. Il pleurait et gémissait :

- Maman, j'ai mal aux dents, Maman aide moi!
- Mon petit si tu ne mangeais pas autant de bonbons tu aurais pas de petites bêtes qui attaquent tes dents.
- Mais, mais mais... Ces bonbons sont si bons!

Et puis un jour, sa maman en eue mare. Elle alla chez un confiseur et lui demanda de créer un bonbon infecte, immangeable pour passer l'envie à son fils de manger des bonbons. Le confiseur accepta et non longtemps après, il donna à sa cliente ce qu'elle voulait. La maman rentra aussitôt chez elle. Elle appela son enfant qui sortit de la cuisine pour voir ce qu'elle voulait. Elle lui tendit le bonbon, souriante:

- Allez, tiens !
- Oh c'est vrai, je peux ?
- Bien sur que tu peux !
- Merci maman !

L'enfant mangea le bobon, et il yeut un instant de silence, la mère s'attendant à ce qu'il recrache.
Mais au lieu de ça, un sourire de contentement éclaira le visage de son fils.
-Mmmmh, c'ets trop bon ? C'est quoi comme bonbon ?
La mère était furieuse. Pourquoi le confiseur n'avait-il pas fait son travil ?
Elle retourna le voir.

- Que puis je refaire pour vous Madame ?
Le confiseur avait remarqué que sa cliente la regardait d'un oeil mauvais.
- Je VEUX un bonbon pas bon du tout cette fois ci !
Le confiseur se remit au travail et donna le bonbon à sa cliente. Celle ci rentra vite chez elle et appela son enfant.


- Charles ! Viens ici tout de suite s'il te plait ! Je t'ai ramené une surprise !
- J'arrive M'man ! Oh, qu'est ce que c'est ?
- un nouveau bonbon, je viens de le demander au confiseur spécialement pour toi.
Sans même remercier sa Maman, le petit garçon tout heureux prit le bonbon. Il le fourra dans sa bouche en toute hâte et le laissa sur sa langue. Il suçait le bonbon avec des yeux curieux. Il avait un goût très étrange. Il n'en avait jamais goûté de tel auparavant. Après quelques instants, le voilà pris de nausée. Il courut se précipiter aux toilettes. Aussitôt il recracha le bonbon et vomit son repas du soir, celui de la veille, et même de l'avant veille. Il vomit jusqu'au liquide acide de l'estomac. Sa Maman se réjouissait des prouesses du marchand. Mais, le garçon, malgré sa confiserie au goût vomi n'en restait pas moins heureux.
- il est super ton bonbon Maman ! Il était si dégoûtant qu'après quelques minutes de suçage j'avais envie de vomir, et sans pouvoir m'arrêter ! Grâce à toi je vais perdre un peu de poids. Tu as évité une couche de graisse supplémentaire. Je vais pouvoir manger encore plus de bonbons !

La pauvre Maman de Charles n'en pouvait plus. Pourquoi son enfant était il si gourmand ? Si bête ? Mais elle n'allait pas se laisser décourager pour autant ! Elle prit un bonbon - bon - à son fils et sortit de leur maison. Mais au lieu d'aller sur le chemin qui mène à la confiserie, elle alla sur le chemin qui mène chez la soit-disant sorcière. Dès qu'elle entra dans sa mystérieuse demeure, la mère de Charles dit en montrant de l'argent et le bonbon à la vieille dame assise non loin de là :

- Je voudrais que vous jetiez un sortilège à ce bonbon pour que dès que quelqu'un le mange, sa peau vire au bleu et qu'il grossisse. Ce n'est que lorsque il aura juré d'arrêter de manger des bonbons que le sortilège s'arrêtera.
- Comme vous voudrez, ma petite dame.
Elle jeta un sortilège au bonbon et fit signe à sa cliente de partir.
- Vous paierez après, dit l'ensorceleuse. Je ne veux que des clients satisfaits. Si tels n'était pas le cas, vous n'auriez pas dépensé le moindre sous.
- très bien, répondit la maman.

Elle s'en retourna chez elle, ses pièces dans ses poches, son bonbon dans sa main. Sûre d'elle, elle tendit le bonbon à son fils, un sourire narquois sur les lèvres. Elle n'avait aucun doute sur les effets du bonbons, et aucune crainte. Le petit garçon avait presque peur de l'air si assurée de sa mère. Il pressentait un mauvais coup. Mais, son désir et son attachement pour les bonbons prit le dessus et il le mit dans sa bouche. Quelques instants plus tard, sa peau prenait une violente teinte bleue. il grossissait sans s'arrêter.
- Que m'arrive-t-il ?

La mère de Charles sourit en voyant l'air effrayé de son fils. Celui ci était devenu tout bleu de la tête aux pieds. Mais quand il la regarda, Charles avait un sourire aux lèvres.
- Génial ! Je suis de la même couleur que des bonbons !
La mère de Charles faillit exploser de colère. Mais elle se contenta de retourner chez la sorcière et de lui demander:
- J'aimerai que vous ensorceler un autre bonbon qui fait faire à celui qui le mange des hochets !

- Si vous le souhaitez madame, mais je crains que cela ne change rien à l'état de votre enfant. S'il est déterminé à aimer les bonbons, il le restera. Et vous ne m'avez pas payé. Pourtant, j'ai répondu à votre demande, n'est ce pas ?
Pendant ce temps, l'enfant grosissait, grossissait... ll ne jurait toujours pas qu'il arrâterait de manger des bonbons. Il restait insoumis. Sa mère e l'effryait pas. Elle serait puni, tout comme lui de son entêtement. Charles s'enfla, il s'élargissait terriblement. Bientôt, il ne passerait plus la porte de chez lui, bientôt, la maison exploserait si son grossissement n'était pas arrêté à temps. Pendant ce temps là, la Maman faisait ses courses chez la sorcière en quête d'un nouveau produit pour faire céder son fils.


_________________

Devenez directeur de maison et professeur : Le site a besoin de vous !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 542
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Dans un endroit magique ...
avatar
Directrice Professeur
Kate Walton
MessageSujet: Re: Ecrivons une histoire tous ensemble !   Mar 24 Jan - 16:05

Informations: Il faudra penser à une fin ! Bien sûr, continuez à écrire l'histoire petit à petit mais il faudra y songer. Lorsque celle-ci sera fini, elle sera rangé dans les rayons de la bibliothèque avec tout les noms des écrivains. Une autre histoire pourra commencer. Alors à vos plumes !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 98
Date d'inscription : 11/10/2016
Localisation : Poudlard
avatar

Kim Wosi
MessageSujet: Re: Ecrivons une histoire tous ensemble !   Mar 24 Jan - 16:17

Il était une fois un petit garçon qui mangeait trop de bonbons. Sa maman avait beau lui dire que c'était mauvais pour la santé, il continuait. Arlequins, réglisses, ours en guimauve, fils, crocodiles, tout y passait ! Le garçon les mangeait sans hésiter. Mais, il aurait mieux fait de prendre en compte les avertissements de ses proches... Ce qui lui arriva lui laissa regretter les confiseries gloutonnées. De toute évidence, il était trop tard pour changer le cours des événements.

Le petit garçon attrapa des carries. Lorsqu'il alla chez le dentiste, il avait très mal aux dents. Il pleurait et gémissait :

- Maman, j'ai mal aux dents, Maman aide moi!
- Mon petit si tu ne mangeais pas autant de bonbons tu aurais pas de petites bêtes qui attaquent tes dents.
- Mais, mais mais... Ces bonbons sont si bons!

Et puis un jour, sa maman en eue mare. Elle alla chez un confiseur et lui demanda de créer un bonbon infecte, immangeable pour passer l'envie à son fils de manger des bonbons. Le confiseur accepta et non longtemps après, il donna à sa cliente ce qu'elle voulait. La maman rentra aussitôt chez elle. Elle appela son enfant qui sortit de la cuisine pour voir ce qu'elle voulait. Elle lui tendit le bonbon, souriante:

- Allez, tiens !
- Oh c'est vrai, je peux ?
- Bien sur que tu peux !
- Merci maman !

L'enfant mangea le bobon, et il yeut un instant de silence, la mère s'attendant à ce qu'il recrache.
Mais au lieu de ça, un sourire de contentement éclaira le visage de son fils.
-Mmmmh, c'ets trop bon ? C'est quoi comme bonbon ?
La mère était furieuse. Pourquoi le confiseur n'avait-il pas fait son travil ?
Elle retourna le voir.

- Que puis je refaire pour vous Madame ?
Le confiseur avait remarqué que sa cliente la regardait d'un oeil mauvais.
- Je VEUX un bonbon pas bon du tout cette fois ci !
Le confiseur se remit au travail et donna le bonbon à sa cliente. Celle ci rentra vite chez elle et appela son enfant.


- Charles ! Viens ici tout de suite s'il te plait ! Je t'ai ramené une surprise !
- J'arrive M'man ! Oh, qu'est ce que c'est ?
- un nouveau bonbon, je viens de le demander au confiseur spécialement pour toi.
Sans même remercier sa Maman, le petit garçon tout heureux prit le bonbon. Il le fourra dans sa bouche en toute hâte et le laissa sur sa langue. Il suçait le bonbon avec des yeux curieux. Il avait un goût très étrange. Il n'en avait jamais goûté de tel auparavant. Après quelques instants, le voilà pris de nausée. Il courut se précipiter aux toilettes. Aussitôt il recracha le bonbon et vomit son repas du soir, celui de la veille, et même de l'avant veille. Il vomit jusqu'au liquide acide de l'estomac. Sa Maman se réjouissait des prouesses du marchand. Mais, le garçon, malgré sa confiserie au goût vomi n'en restait pas moins heureux.
- il est super ton bonbon Maman ! Il était si dégoûtant qu'après quelques minutes de suçage j'avais envie de vomir, et sans pouvoir m'arrêter ! Grâce à toi je vais perdre un peu de poids. Tu as évité une couche de graisse supplémentaire. Je vais pouvoir manger encore plus de bonbons !

La pauvre Maman de Charles n'en pouvait plus. Pourquoi son enfant était il si gourmand ? Si bête ? Mais elle n'allait pas se laisser décourager pour autant ! Elle prit un bonbon - bon - à son fils et sortit de leur maison. Mais au lieu d'aller sur le chemin qui mène à la confiserie, elle alla sur le chemin qui mène chez la soit-disant sorcière. Dès qu'elle entra dans sa mystérieuse demeure, la mère de Charles dit en montrant de l'argent et le bonbon à la vieille dame assise non loin de là :

- Je voudrais que vous jetiez un sortilège à ce bonbon pour que dès que quelqu'un le mange, sa peau vire au bleu et qu'il grossisse. Ce n'est que lorsque il aura juré d'arrêter de manger des bonbons que le sortilège s'arrêtera.
- Comme vous voudrez, ma petite dame.
Elle jeta un sortilège au bonbon et fit signe à sa cliente de partir.
- Vous paierez après, dit l'ensorceleuse. Je ne veux que des clients satisfaits. Si tels n'était pas le cas, vous n'auriez pas dépensé le moindre sous.
- très bien, répondit la maman.

Elle s'en retourna chez elle, ses pièces dans ses poches, son bonbon dans sa main. Sûre d'elle, elle tendit le bonbon à son fils, un sourire narquois sur les lèvres. Elle n'avait aucun doute sur les effets du bonbons, et aucune crainte. Le petit garçon avait presque peur de l'air si assurée de sa mère. Il pressentait un mauvais coup. Mais, son désir et son attachement pour les bonbons prit le dessus et il le mit dans sa bouche. Quelques instants plus tard, sa peau prenait une violente teinte bleue. il grossissait sans s'arrêter.
- Que m'arrive-t-il ?

La mère de Charles sourit en voyant l'air effrayé de son fils. Celui ci était devenu tout bleu de la tête aux pieds. Mais quand il la regarda, Charles avait un sourire aux lèvres.
- Génial ! Je suis de la même couleur que des bonbons !
La mère de Charles faillit exploser de colère. Mais elle se contenta de retourner chez la sorcière et de lui demander:
- J'aimerai que vous ensorceler un autre bonbon qui fait faire à celui qui le mange des hochets !

- Si vous le souhaitez madame, mais je crains que cela ne change rien à l'état de votre enfant. S'il est déterminé à aimer les bonbons, il le restera. Et vous ne m'avez pas payé. Pourtant, j'ai répondu à votre demande, n'est ce pas ?
Pendant ce temps, l'enfant grosissait, grossissait... ll ne jurait toujours pas qu'il arrâterait de manger des bonbons. Il restait insoumis. Sa mère e l'effryait pas. Elle serait puni, tout comme lui de son entêtement. Charles s'enfla, il s'élargissait terriblement. Bientôt, il ne passerait plus la porte de chez lui, bientôt, la maison exploserait si son grossissement n'était pas arrêté à temps. Pendant ce temps là, la Maman faisait ses courses chez la sorcière en quête d'un nouveau produit pour faire céder son fils.

Un beau matin, la Maman de Charles trouva enfin un remède contre les bonbons, malgré son mécontentement à n'avoir rien trouver d'autres: le scotch. Elle pourrait ainsi en même une tonne sur la bouche de son fils et quand celui-ci voulait l'enlever, il arrêterait tout de suite avant de se faire arracher la peau ! Elle rentra donc en courant chez elle pour annoncer la nouvelle à son fils mais lorsqu'elle arriva dans sa rue, elle remarqua avec horreur que ça maison avait explosé car son fils avait grossi. Il était maintenant en train de dévaler les rues en roulant sur lui même.
- Oh non, tout est de ma faute ! gémit la maman de Charles.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 542
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Dans un endroit magique ...
avatar
Directrice Professeur
Kate Walton
MessageSujet: Re: Ecrivons une histoire tous ensemble !   Sam 28 Jan - 15:45

Il était une fois un petit garçon qui mangeait trop de bonbons. Sa maman avait beau lui dire que c'était mauvais pour la santé, il continuait. Arlequins, réglisses, ours en guimauve, fils, crocodiles, tout y passait ! Le garçon les mangeait sans hésiter. Mais, il aurait mieux fait de prendre en compte les avertissements de ses proches... Ce qui lui arriva lui laissa regretter les confiseries gloutonnées. De toute évidence, il était trop tard pour changer le cours des événements.

Le petit garçon attrapa des carries. Lorsqu'il alla chez le dentiste, il avait très mal aux dents. Il pleurait et gémissait :

- Maman, j'ai mal aux dents, Maman aide moi!
- Mon petit si tu ne mangeais pas autant de bonbons tu aurais pas de petites bêtes qui attaquent tes dents.
- Mais, mais mais... Ces bonbons sont si bons!

Et puis un jour, sa maman en eue mare. Elle alla chez un confiseur et lui demanda de créer un bonbon infecte, immangeable pour passer l'envie à son fils de manger des bonbons. Le confiseur accepta et non longtemps après, il donna à sa cliente ce qu'elle voulait. La maman rentra aussitôt chez elle. Elle appela son enfant qui sortit de la cuisine pour voir ce qu'elle voulait. Elle lui tendit le bonbon, souriante:

- Allez, tiens !
- Oh c'est vrai, je peux ?
- Bien sur que tu peux !
- Merci maman !

L'enfant mangea le bobon, et il yeut un instant de silence, la mère s'attendant à ce qu'il recrache.
Mais au lieu de ça, un sourire de contentement éclaira le visage de son fils.
-Mmmmh, c'ets trop bon ? C'est quoi comme bonbon ?
La mère était furieuse. Pourquoi le confiseur n'avait-il pas fait son travil ?
Elle retourna le voir.

- Que puis je refaire pour vous Madame ?
Le confiseur avait remarqué que sa cliente la regardait d'un oeil mauvais.
- Je VEUX un bonbon pas bon du tout cette fois ci !
Le confiseur se remit au travail et donna le bonbon à sa cliente. Celle ci rentra vite chez elle et appela son enfant.


- Charles ! Viens ici tout de suite s'il te plait ! Je t'ai ramené une surprise !
- J'arrive M'man ! Oh, qu'est ce que c'est ?
- un nouveau bonbon, je viens de le demander au confiseur spécialement pour toi.
Sans même remercier sa Maman, le petit garçon tout heureux prit le bonbon. Il le fourra dans sa bouche en toute hâte et le laissa sur sa langue. Il suçait le bonbon avec des yeux curieux. Il avait un goût très étrange. Il n'en avait jamais goûté de tel auparavant. Après quelques instants, le voilà pris de nausée. Il courut se précipiter aux toilettes. Aussitôt il recracha le bonbon et vomit son repas du soir, celui de la veille, et même de l'avant veille. Il vomit jusqu'au liquide acide de l'estomac. Sa Maman se réjouissait des prouesses du marchand. Mais, le garçon, malgré sa confiserie au goût vomi n'en restait pas moins heureux.
- il est super ton bonbon Maman ! Il était si dégoûtant qu'après quelques minutes de suçage j'avais envie de vomir, et sans pouvoir m'arrêter ! Grâce à toi je vais perdre un peu de poids. Tu as évité une couche de graisse supplémentaire. Je vais pouvoir manger encore plus de bonbons !

La pauvre Maman de Charles n'en pouvait plus. Pourquoi son enfant était il si gourmand ? Si bête ? Mais elle n'allait pas se laisser décourager pour autant ! Elle prit un bonbon - bon - à son fils et sortit de leur maison. Mais au lieu d'aller sur le chemin qui mène à la confiserie, elle alla sur le chemin qui mène chez la soit-disant sorcière. Dès qu'elle entra dans sa mystérieuse demeure, la mère de Charles dit en montrant de l'argent et le bonbon à la vieille dame assise non loin de là :

- Je voudrais que vous jetiez un sortilège à ce bonbon pour que dès que quelqu'un le mange, sa peau vire au bleu et qu'il grossisse. Ce n'est que lorsque il aura juré d'arrêter de manger des bonbons que le sortilège s'arrêtera.
- Comme vous voudrez, ma petite dame.
Elle jeta un sortilège au bonbon et fit signe à sa cliente de partir.
- Vous paierez après, dit l'ensorceleuse. Je ne veux que des clients satisfaits. Si tels n'était pas le cas, vous n'auriez pas dépensé le moindre sous.
- très bien, répondit la maman.

Elle s'en retourna chez elle, ses pièces dans ses poches, son bonbon dans sa main. Sûre d'elle, elle tendit le bonbon à son fils, un sourire narquois sur les lèvres. Elle n'avait aucun doute sur les effets du bonbons, et aucune crainte. Le petit garçon avait presque peur de l'air si assurée de sa mère. Il pressentait un mauvais coup. Mais, son désir et son attachement pour les bonbons prit le dessus et il le mit dans sa bouche. Quelques instants plus tard, sa peau prenait une violente teinte bleue. il grossissait sans s'arrêter.
- Que m'arrive-t-il ?

La mère de Charles sourit en voyant l'air effrayé de son fils. Celui ci était devenu tout bleu de la tête aux pieds. Mais quand il la regarda, Charles avait un sourire aux lèvres.
- Génial ! Je suis de la même couleur que des bonbons !
La mère de Charles faillit exploser de colère. Mais elle se contenta de retourner chez la sorcière et de lui demander:
- J'aimerai que vous ensorceler un autre bonbon qui fait faire à celui qui le mange des hochets !

- Si vous le souhaitez madame, mais je crains que cela ne change rien à l'état de votre enfant. S'il est déterminé à aimer les bonbons, il le restera. Et vous ne m'avez pas payé. Pourtant, j'ai répondu à votre demande, n'est ce pas ?
Pendant ce temps, l'enfant grosissait, grossissait... ll ne jurait toujours pas qu'il arrâterait de manger des bonbons. Il restait insoumis. Sa mère e l'effryait pas. Elle serait puni, tout comme lui de son entêtement. Charles s'enfla, il s'élargissait terriblement. Bientôt, il ne passerait plus la porte de chez lui, bientôt, la maison exploserait si son grossissement n'était pas arrêté à temps. Pendant ce temps là, la Maman faisait ses courses chez la sorcière en quête d'un nouveau produit pour faire céder son fils.

Un beau matin, la Maman de Charles trouva enfin un remède contre les bonbons, malgré son mécontentement à n'avoir rien trouver d'autres: le scotch. Elle pourrait ainsi en même une tonne sur la bouche de son fils et quand celui-ci voulait l'enlever, il arrêterait tout de suite avant de se faire arracher la peau ! Elle rentra donc en courant chez elle pour annoncer la nouvelle à son fils mais lorsqu'elle arriva dans sa rue, elle remarqua avec horreur que ça maison avait explosé car son fils avait grossi. Il était maintenant en train de dévaler les rues en roulant sur lui même.
- Oh non, tout est de ma faute ! gémit la maman de Charles.

Alors la Maman de Charles se mit à courir après son fils pour essayer de le rattraper, comprenant toutes les erreurs qu'elle avait fait en essayant de soigner son fils de son attachement aux bonbons. Elle prit une aiguille pour dégonfler son fils mais se souvint alors des paroles qu'elle avait prononcé à la sorcière au sujet du conte sort. Au désespoir, elle regarda Charles qui lui criait.
- Regarde maman, je ressemble à une géante sucette !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 589
Date d'inscription : 26/08/2016
Localisation : Nulle part et partout
avatar
Directrice Professeur
Rosalie Brighton
MessageSujet: Re: Ecrivons une histoire tous ensemble !   Dim 5 Fév - 2:09

Il était une fois un petit garçon qui mangeait trop de bonbons. Sa maman avait beau lui dire que c'était mauvais pour la santé, il continuait. Arlequins, réglisses, ours en guimauve, fils, crocodiles, tout y passait ! Le garçon les mangeait sans hésiter. Mais, il aurait mieux fait de prendre en compte les avertissements de ses proches... Ce qui lui arriva lui laissa regretter les confiseries gloutonnées. De toute évidence, il était trop tard pour changer le cours des événements.

Le petit garçon attrapa des carries. Lorsqu'il alla chez le dentiste, il avait très mal aux dents. Il pleurait et gémissait :

- Maman, j'ai mal aux dents, Maman aide moi!
- Mon petit si tu ne mangeais pas autant de bonbons tu aurais pas de petites bêtes qui attaquent tes dents.
- Mais, mais mais... Ces bonbons sont si bons!

Et puis un jour, sa maman en eue mare. Elle alla chez un confiseur et lui demanda de créer un bonbon infecte, immangeable pour passer l'envie à son fils de manger des bonbons. Le confiseur accepta et non longtemps après, il donna à sa cliente ce qu'elle voulait. La maman rentra aussitôt chez elle. Elle appela son enfant qui sortit de la cuisine pour voir ce qu'elle voulait. Elle lui tendit le bonbon, souriante:

- Allez, tiens !
- Oh c'est vrai, je peux ?
- Bien sur que tu peux !
- Merci maman !

L'enfant mangea le bobon, et il yeut un instant de silence, la mère s'attendant à ce qu'il recrache.
Mais au lieu de ça, un sourire de contentement éclaira le visage de son fils.
-Mmmmh, c'ets trop bon ? C'est quoi comme bonbon ?
La mère était furieuse. Pourquoi le confiseur n'avait-il pas fait son travil ?
Elle retourna le voir.

- Que puis je refaire pour vous Madame ?
Le confiseur avait remarqué que sa cliente la regardait d'un oeil mauvais.
- Je VEUX un bonbon pas bon du tout cette fois ci !
Le confiseur se remit au travail et donna le bonbon à sa cliente. Celle ci rentra vite chez elle et appela son enfant.


- Charles ! Viens ici tout de suite s'il te plait ! Je t'ai ramené une surprise !
- J'arrive M'man ! Oh, qu'est ce que c'est ?
- un nouveau bonbon, je viens de le demander au confiseur spécialement pour toi.
Sans même remercier sa Maman, le petit garçon tout heureux prit le bonbon. Il le fourra dans sa bouche en toute hâte et le laissa sur sa langue. Il suçait le bonbon avec des yeux curieux. Il avait un goût très étrange. Il n'en avait jamais goûté de tel auparavant. Après quelques instants, le voilà pris de nausée. Il courut se précipiter aux toilettes. Aussitôt il recracha le bonbon et vomit son repas du soir, celui de la veille, et même de l'avant veille. Il vomit jusqu'au liquide acide de l'estomac. Sa Maman se réjouissait des prouesses du marchand. Mais, le garçon, malgré sa confiserie au goût vomi n'en restait pas moins heureux.
- il est super ton bonbon Maman ! Il était si dégoûtant qu'après quelques minutes de suçage j'avais envie de vomir, et sans pouvoir m'arrêter ! Grâce à toi je vais perdre un peu de poids. Tu as évité une couche de graisse supplémentaire. Je vais pouvoir manger encore plus de bonbons !

La pauvre Maman de Charles n'en pouvait plus. Pourquoi son enfant était il si gourmand ? Si bête ? Mais elle n'allait pas se laisser décourager pour autant ! Elle prit un bonbon - bon - à son fils et sortit de leur maison. Mais au lieu d'aller sur le chemin qui mène à la confiserie, elle alla sur le chemin qui mène chez la soit-disant sorcière. Dès qu'elle entra dans sa mystérieuse demeure, la mère de Charles dit en montrant de l'argent et le bonbon à la vieille dame assise non loin de là :

- Je voudrais que vous jetiez un sortilège à ce bonbon pour que dès que quelqu'un le mange, sa peau vire au bleu et qu'il grossisse. Ce n'est que lorsque il aura juré d'arrêter de manger des bonbons que le sortilège s'arrêtera.
- Comme vous voudrez, ma petite dame.
Elle jeta un sortilège au bonbon et fit signe à sa cliente de partir.
- Vous paierez après, dit l'ensorceleuse. Je ne veux que des clients satisfaits. Si tels n'était pas le cas, vous n'auriez pas dépensé le moindre sous.
- très bien, répondit la maman.

Elle s'en retourna chez elle, ses pièces dans ses poches, son bonbon dans sa main. Sûre d'elle, elle tendit le bonbon à son fils, un sourire narquois sur les lèvres. Elle n'avait aucun doute sur les effets du bonbons, et aucune crainte. Le petit garçon avait presque peur de l'air si assurée de sa mère. Il pressentait un mauvais coup. Mais, son désir et son attachement pour les bonbons prit le dessus et il le mit dans sa bouche. Quelques instants plus tard, sa peau prenait une violente teinte bleue. il grossissait sans s'arrêter.
- Que m'arrive-t-il ?

La mère de Charles sourit en voyant l'air effrayé de son fils. Celui ci était devenu tout bleu de la tête aux pieds. Mais quand il la regarda, Charles avait un sourire aux lèvres.
- Génial ! Je suis de la même couleur que des bonbons !
La mère de Charles faillit exploser de colère. Mais elle se contenta de retourner chez la sorcière et de lui demander:
- J'aimerai que vous ensorceler un autre bonbon qui fait faire à celui qui le mange des hochets !

- Si vous le souhaitez madame, mais je crains que cela ne change rien à l'état de votre enfant. S'il est déterminé à aimer les bonbons, il le restera. Et vous ne m'avez pas payé. Pourtant, j'ai répondu à votre demande, n'est ce pas ?
Pendant ce temps, l'enfant grosissait, grossissait... ll ne jurait toujours pas qu'il arrâterait de manger des bonbons. Il restait insoumis. Sa mère e l'effryait pas. Elle serait puni, tout comme lui de son entêtement. Charles s'enfla, il s'élargissait terriblement. Bientôt, il ne passerait plus la porte de chez lui, bientôt, la maison exploserait si son grossissement n'était pas arrêté à temps. Pendant ce temps là, la Maman faisait ses courses chez la sorcière en quête d'un nouveau produit pour faire céder son fils.

Un beau matin, la Maman de Charles trouva enfin un remède contre les bonbons, malgré son mécontentement à n'avoir rien trouver d'autres: le scotch. Elle pourrait ainsi en même une tonne sur la bouche de son fils et quand celui-ci voulait l'enlever, il arrêterait tout de suite avant de se faire arracher la peau ! Elle rentra donc en courant chez elle pour annoncer la nouvelle à son fils mais lorsqu'elle arriva dans sa rue, elle remarqua avec horreur que ça maison avait explosé car son fils avait grossi. Il était maintenant en train de dévaler les rues en roulant sur lui même.
- Oh non, tout est de ma faute ! gémit la maman de Charles.

Alors la Maman de Charles se mit à courir après son fils pour essayer de le rattraper, comprenant toutes les erreurs qu'elle avait fait en essayant de soigner son fils de son attachement aux bonbons. Elle prit une aiguille pour dégonfler son fils mais se souvint alors des paroles qu'elle avait prononcé à la sorcière au sujet du conte sort. Au désespoir, elle regarda Charles qui lui criait.
- Regarde maman, je ressemble à une géante sucette !


Il ne restait plus qu'une solution à présent : la sorcière. Seul elle pouvait guérir son fils. Seul elle savait comment inverser le sort. La Maman commençait à culpabiliser. C'était sa faute, elle avait voulu enlever sa passion à son fils par la force. Mais, en voulant à tout prix renfermer quelque chose, on ne fait que le renforcer. Elle n'avait qu'augmenter le désir de son fils, son attirance pour les bonbons. l'adulte passa de la culpabilité à l'inquiétude. Et si son enfant ne pouvait que s'arrêtait de grossir ? Et s'il ne pouvaiit reprendre sa taille normal ? Malheur à lui, malheur à elle ! La jeune femme, fut prise soudain d'un élan de colère, tout cela à cause d'un fils désobéissant. Il avait détruit la maison, il détruirait maintenant les rues s'il continuait de rouler ici, en renversant tout sur son passage. Si au moins il cessait de bouger il détruirait son environnement en un point, pas en une allée.

_________________

Devenez directeur de maison et professeur : Le site a besoin de vous !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 98
Date d'inscription : 11/10/2016
Localisation : Poudlard
avatar

Kim Wosi
MessageSujet: Re: Ecrivons une histoire tous ensemble !   Mer 1 Mar - 16:38

Il était une fois un petit garçon qui mangeait trop de bonbons. Sa maman avait beau lui dire que c'était mauvais pour la santé, il continuait. Arlequins, réglisses, ours en guimauve, fils, crocodiles, tout y passait ! Le garçon les mangeait sans hésiter. Mais, il aurait mieux fait de prendre en compte les avertissements de ses proches... Ce qui lui arriva lui laissa regretter les confiseries gloutonnées. De toute évidence, il était trop tard pour changer le cours des événements.

Le petit garçon attrapa des carries. Lorsqu'il alla chez le dentiste, il avait très mal aux dents. Il pleurait et gémissait :

- Maman, j'ai mal aux dents, Maman aide moi!
- Mon petit si tu ne mangeais pas autant de bonbons tu aurais pas de petites bêtes qui attaquent tes dents.
- Mais, mais mais... Ces bonbons sont si bons!

Et puis un jour, sa maman en eue mare. Elle alla chez un confiseur et lui demanda de créer un bonbon infecte, immangeable pour passer l'envie à son fils de manger des bonbons. Le confiseur accepta et non longtemps après, il donna à sa cliente ce qu'elle voulait. La maman rentra aussitôt chez elle. Elle appela son enfant qui sortit de la cuisine pour voir ce qu'elle voulait. Elle lui tendit le bonbon, souriante:

- Allez, tiens !
- Oh c'est vrai, je peux ?
- Bien sur que tu peux !
- Merci maman !

L'enfant mangea le bobon, et il yeut un instant de silence, la mère s'attendant à ce qu'il recrache.
Mais au lieu de ça, un sourire de contentement éclaira le visage de son fils.
-Mmmmh, c'ets trop bon ? C'est quoi comme bonbon ?
La mère était furieuse. Pourquoi le confiseur n'avait-il pas fait son travil ?
Elle retourna le voir.

- Que puis je refaire pour vous Madame ?
Le confiseur avait remarqué que sa cliente la regardait d'un oeil mauvais.
- Je VEUX un bonbon pas bon du tout cette fois ci !
Le confiseur se remit au travail et donna le bonbon à sa cliente. Celle ci rentra vite chez elle et appela son enfant.


- Charles ! Viens ici tout de suite s'il te plait ! Je t'ai ramené une surprise !
- J'arrive M'man ! Oh, qu'est ce que c'est ?
- un nouveau bonbon, je viens de le demander au confiseur spécialement pour toi.
Sans même remercier sa Maman, le petit garçon tout heureux prit le bonbon. Il le fourra dans sa bouche en toute hâte et le laissa sur sa langue. Il suçait le bonbon avec des yeux curieux. Il avait un goût très étrange. Il n'en avait jamais goûté de tel auparavant. Après quelques instants, le voilà pris de nausée. Il courut se précipiter aux toilettes. Aussitôt il recracha le bonbon et vomit son repas du soir, celui de la veille, et même de l'avant veille. Il vomit jusqu'au liquide acide de l'estomac. Sa Maman se réjouissait des prouesses du marchand. Mais, le garçon, malgré sa confiserie au goût vomi n'en restait pas moins heureux.
- il est super ton bonbon Maman ! Il était si dégoûtant qu'après quelques minutes de suçage j'avais envie de vomir, et sans pouvoir m'arrêter ! Grâce à toi je vais perdre un peu de poids. Tu as évité une couche de graisse supplémentaire. Je vais pouvoir manger encore plus de bonbons !

La pauvre Maman de Charles n'en pouvait plus. Pourquoi son enfant était il si gourmand ? Si bête ? Mais elle n'allait pas se laisser décourager pour autant ! Elle prit un bonbon - bon - à son fils et sortit de leur maison. Mais au lieu d'aller sur le chemin qui mène à la confiserie, elle alla sur le chemin qui mène chez la soit-disant sorcière. Dès qu'elle entra dans sa mystérieuse demeure, la mère de Charles dit en montrant de l'argent et le bonbon à la vieille dame assise non loin de là :

- Je voudrais que vous jetiez un sortilège à ce bonbon pour que dès que quelqu'un le mange, sa peau vire au bleu et qu'il grossisse. Ce n'est que lorsque il aura juré d'arrêter de manger des bonbons que le sortilège s'arrêtera.
- Comme vous voudrez, ma petite dame.
Elle jeta un sortilège au bonbon et fit signe à sa cliente de partir.
- Vous paierez après, dit l'ensorceleuse. Je ne veux que des clients satisfaits. Si tels n'était pas le cas, vous n'auriez pas dépensé le moindre sous.
- très bien, répondit la maman.

Elle s'en retourna chez elle, ses pièces dans ses poches, son bonbon dans sa main. Sûre d'elle, elle tendit le bonbon à son fils, un sourire narquois sur les lèvres. Elle n'avait aucun doute sur les effets du bonbons, et aucune crainte. Le petit garçon avait presque peur de l'air si assurée de sa mère. Il pressentait un mauvais coup. Mais, son désir et son attachement pour les bonbons prit le dessus et il le mit dans sa bouche. Quelques instants plus tard, sa peau prenait une violente teinte bleue. il grossissait sans s'arrêter.
- Que m'arrive-t-il ?

La mère de Charles sourit en voyant l'air effrayé de son fils. Celui ci était devenu tout bleu de la tête aux pieds. Mais quand il la regarda, Charles avait un sourire aux lèvres.
- Génial ! Je suis de la même couleur que des bonbons !
La mère de Charles faillit exploser de colère. Mais elle se contenta de retourner chez la sorcière et de lui demander:
- J'aimerai que vous ensorceler un autre bonbon qui fait faire à celui qui le mange des hochets !

- Si vous le souhaitez madame, mais je crains que cela ne change rien à l'état de votre enfant. S'il est déterminé à aimer les bonbons, il le restera. Et vous ne m'avez pas payé. Pourtant, j'ai répondu à votre demande, n'est ce pas ?
Pendant ce temps, l'enfant grosissait, grossissait... ll ne jurait toujours pas qu'il arrâterait de manger des bonbons. Il restait insoumis. Sa mère e l'effryait pas. Elle serait puni, tout comme lui de son entêtement. Charles s'enfla, il s'élargissait terriblement. Bientôt, il ne passerait plus la porte de chez lui, bientôt, la maison exploserait si son grossissement n'était pas arrêté à temps. Pendant ce temps là, la Maman faisait ses courses chez la sorcière en quête d'un nouveau produit pour faire céder son fils.

Un beau matin, la Maman de Charles trouva enfin un remède contre les bonbons, malgré son mécontentement à n'avoir rien trouver d'autres: le scotch. Elle pourrait ainsi en même une tonne sur la bouche de son fils et quand celui-ci voulait l'enlever, il arrêterait tout de suite avant de se faire arracher la peau ! Elle rentra donc en courant chez elle pour annoncer la nouvelle à son fils mais lorsqu'elle arriva dans sa rue, elle remarqua avec horreur que ça maison avait explosé car son fils avait grossi. Il était maintenant en train de dévaler les rues en roulant sur lui même.
- Oh non, tout est de ma faute ! gémit la maman de Charles.

Alors la Maman de Charles se mit à courir après son fils pour essayer de le rattraper, comprenant toutes les erreurs qu'elle avait fait en essayant de soigner son fils de son attachement aux bonbons. Elle prit une aiguille pour dégonfler son fils mais se souvint alors des paroles qu'elle avait prononcé à la sorcière au sujet du conte sort. Au désespoir, elle regarda Charles qui lui criait.
- Regarde maman, je ressemble à une géante sucette !

Il ne restait plus qu'une solution à présent : la sorcière. Seul elle pouvait guérir son fils. Seul elle savait comment inverser le sort. La Maman commençait à culpabiliser. C'était sa faute, elle avait voulu enlever sa passion à son fils par la force. Mais, en voulant à tout prix renfermer quelque chose, on ne fait que le renforcer. Elle n'avait qu'augmenter le désir de son fils, son attirance pour les bonbons. l'adulte passa de la culpabilité à l'inquiétude. Et si son enfant ne pouvait que s'arrêtait de grossir ? Et s'il ne pouvaiit reprendre sa taille normal ? Malheur à lui, malheur à elle ! La jeune femme, fut prise soudain d'un élan de colère, tout cela à cause d'un fils désobéissant. Il avait détruit la maison, il détruirait maintenant les rues s'il continuait de rouler ici, en renversant tout sur son passage. Si au moins il cessait de bouger il détruirait son environnement en un point, pas en une allée.


La maman entra brusquement chez la sorcière. Celle-ci s'étonna de voir sa cliente si en colère. Si en colère qu'elle cassa au passage un flacon qui se trouvait au bord d'une étagère. La sorcière haussa le sourcil, et attendit que la maman de Charles s'exprime au lieu de détruire sa boutique et ses créations.
- Quel est l'honneur de votre visite, Madame ?
- Il se trouve que mon fils est en train de détruire toutes les rues de la ville à cause de votre bonbon ! Vous allez arranger ça tout de suite !
- Mais Madame, je vous ai prévenu. Il faut que votre fils jure qu'il ne touchera plus jamais à un bonbon !
La mère de Charles regarda la sorcière, incapable de faire un mouvement. Jamais son fils ne jurerai cela !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 589
Date d'inscription : 26/08/2016
Localisation : Nulle part et partout
avatar
Directrice Professeur
Rosalie Brighton
MessageSujet: Re: Ecrivons une histoire tous ensemble !   Dim 19 Mar - 3:55

Il était une fois un petit garçon qui mangeait trop de bonbons. Sa maman avait beau lui dire que c'était mauvais pour la santé, il continuait. Arlequins, réglisses, ours en guimauve, fils, crocodiles, tout y passait ! Le garçon les mangeait sans hésiter. Mais, il aurait mieux fait de prendre en compte les avertissements de ses proches... Ce qui lui arriva lui laissa regretter les confiseries gloutonnées. De toute évidence, il était trop tard pour changer le cours des événements.

Le petit garçon attrapa des carries. Lorsqu'il alla chez le dentiste, il avait très mal aux dents. Il pleurait et gémissait :

- Maman, j'ai mal aux dents, Maman aide moi!
- Mon petit si tu ne mangeais pas autant de bonbons tu aurais pas de petites bêtes qui attaquent tes dents.
- Mais, mais mais... Ces bonbons sont si bons!

Et puis un jour, sa maman en eue marre. Elle alla chez un confiseur et lui demanda de créer un bonbon infecte, immangeable pour passer l'envie à son fils de manger des bonbons. Le confiseur accepta et non longtemps après, donna à sa cliente ce qu'elle voulait. La maman rentra aussitôt chez elle. Elle appela son enfant qui sortit de la cuisine pour voir ce qu'elle voulait. Elle lui tendit le bonbon, souriante :

- Allez, tiens !
- Oh c'est vrai, je peux ?
- Bien sur que tu peux !
- Merci maman !

L'enfant mangea le bobon, et il yeut un instant de silence, la mère s'attendant à ce qu'il recrache. Mais au lieu de ça, un sourire de contentement éclaira le visage de son fils.

-Mmmmh, c'ets trop bon ? C'est quoi comme bonbon ?

La mère était furieuse. Pourquoi le confiseur n'avait-il pas fait son travail ? Elle retourna le voir.

- Que puis je refaire pour vous Madame ? Le confiseur avait remarqué que sa cliente la regardait d'un oeil mauvais.
- Je VEUX un bonbon pas bon du tout cette fois ci !

Le confiseur se remit au travail et donna le bonbon à sa cliente. Celle-ci rentra vite chez elle et appela son enfant.

- Charles ! Viens ici tout de suite s'il te plait ! Je t'ai ramené une surprise !
- J'arrive M'man ! Oh, qu'est ce que c'est ?
- un nouveau bonbon, je viens de le demander au confiseur spécialement pour toi.

Sans même remercier sa maman, le petit garçon tout heureux prit le bonbon. Il le fourra dans sa bouche en toute hâte et le laissa sur sa langue. Il suçait le bonbon avec des yeux curieux. Il avait un goût très étrange. Il n'en avait jamais goûté de tel auparavant. Après quelques instants, le voilà pris de nausée. Il courut se précipiter aux toilettes. Aussitôt il recracha le bonbon et vomit son repas du soir, celui de la veille, et même de l'avant veille. Il vomit jusqu'au liquide acide de l'estomac. Sa maman se réjouissait des prouesses du marchand. Mais, le garçon, malgré sa confiserie au goût vomi n'en restait pas moins heureux.

- il est super ton bonbon Maman ! Il était si dégoûtant qu'après quelques minutes de suçage j'avais envie de vomir, et sans pouvoir m'arrêter ! Grâce à toi je vais perdre un peu de poids. Tu as évité une couche de graisse supplémentaire. Je vais pouvoir manger encore plus de bonbons !

La pauvre Maman de Charles n'en pouvait plus. Pourquoi son enfant était il si gourmand ? Si bête ? Mais elle n'allait pas se laisser décourager pour autant ! Elle prit un bonbon - bon - à son fils et sortit de leur maison. Mais au lieu d'aller sur le chemin qui mène à la confiserie, elle alla sur le chemin qui mène chez la soit-disant sorcière. Dès qu'elle entra dans sa mystérieuse demeure, la mère de Charles dit en montrant de l'argent et le bonbon à la vieille dame assise non loin de là :

- Je voudrais que vous jetiez un sortilège à ce bonbon pour que dès que quelqu'un le mange, sa peau vire au bleu et qu'il grossisse. Ce n'est que lorsque il aura juré d'arrêter de manger des bonbons que le sortilège s'arrêtera.
- Comme vous voudrez, ma petite dame.
Elle jeta un sortilège au bonbon et fit signe à sa cliente de partir.
- Vous paierez après, dit l'ensorceleuse. Je ne veux que des clients satisfaits. Si tel n'était pas le cas, vous n'auriez pas dépensé le moindre sous.
- très bien, répondit la maman.

Elle s'en retourna chez elle, ses pièces dans ses poches, son bonbon dans sa main. Sûre d'elle, elle tendit le bonbon à son fils, un sourire narquois sur les lèvres. Elle n'avait aucun doute sur les effets du bonbons, et aucune crainte. Le petit garçon avait presque peur de l'air si assurée de sa mère. Il pressentait un mauvais coup. Mais, son désir et son attachement pour les bonbons prit le dessus et il le mit dans sa bouche. Quelques instants plus tard, sa peau prenait une violente teinte bleue. il grossissait sans s'arrêter.

- Que m'arrive-t-il ?

La mère de Charles sourit en voyant l'air effrayé de son fils. Celui-ci était devenu tout bleu de la tête aux pieds. Mais quand il la regarda, Charles avait un sourire aux lèvres.

- Génial ! Je suis de la même couleur que des bonbons !

La mère de Charles faillit exploser de colère. Mais elle se contenta de retourner chez la sorcière et de lui demander :

- J'aimerai que vous ensorceler un autre bonbon qui fait faire à celui qui le mange des hochets !
- Si vous le souhaitez madame, mais je crains que cela ne change rien à l'état de votre enfant. S'il est déterminé à aimer les bonbons, il le restera. Et vous ne m'avez pas payé. Pourtant, j'ai répondu à votre demande, n'est ce pas ?

Pendant ce temps, l'enfant grosissait, grossissait... ll ne jurait toujours pas qu'il arrâterait de manger des bonbons. Il restait insoumis. Sa mère ne l'effrayait pas. Elle serait puni, tout comme lui de son entêtement. Charles s'enfla, il s'élargissait terriblement. Bientôt, il ne passerait plus la porte de chez lui ; bientôt, la maison exploserait si son grossissement n'était pas arrêté à temps. Pendant ce temps là, la Maman faisait ses courses chez la sorcière en quête d'un nouveau produit pour faire céder son fils.

Un beau matin, la Maman de Charles trouva enfin un remède contre les bonbons, malgré son mécontentement à n'avoir rien trouver d'autres: le scotch. Elle pourrait ainsi en même une tonne sur la bouche de son fils et quand celui-ci voulait l'enlever, il arrêterait tout de suite avant de se faire arracher la peau ! Elle rentra donc en courant chez elle pour annoncer la nouvelle à son fils mais lorsqu'elle arriva dans sa rue, elle remarqua avec horreur que ça maison avait explosé car son fils avait grossi. Il était maintenant en train de dévaler les rues en roulant sur lui même.

- Oh non, tout est de ma faute ! gémit la maman de Charles.

Alors la Maman de Charles se mit à courir après son fils pour essayer de le rattraper, comprenant toutes les erreurs qu'elle avait fait en essayant de soigner son fils de son attachement aux bonbons. Elle prit une aiguille pour dégonfler son fils mais se souvint alors des paroles qu'elle avait prononcé à la sorcière au sujet du conte sort. Au désespoir, elle regarda Charles qui lui criait.

- Regarde maman, je ressemble à une sucette géante !

Il ne restait plus qu'une solution à présent : la sorcière. Seul elle pouvait guérir son fils. Seul elle savait comment inverser le sort. La Maman commençait à culpabiliser. C'était sa faute, elle avait voulu enlever sa passion à son fils par la force. Mais, en voulant à tout prix renfermer quelque chose, on ne fait que le renforcer. Elle n'avait qu'augmenter le désir de son fils, son attirance pour les bonbons. L'adulte passa de la culpabilité à l'inquiétude. Et si son enfant ne pouvait que s'arrêtait de grossir ? Et s'il ne pouvait reprendre sa taille normal ? Malheur à lui, malheur à elle ! La jeune femme, fut prise soudain d'un élan de colère, tout cela à cause d'un fils désobéissant. Il avait détruit la maison, il détruirait maintenant les rues s'il continuait de rouler ici, en renversant tout sur son passage. Si au moins il cessait de bouger il détruirait son environnement en un point, pas en une allée. La maman entra brusquement chez la sorcière. Celle-ci s'étonna de voir sa cliente si en colère. Si en colère qu'elle cassa au passage un flacon qui se trouvait au bord d'une étagère. La sorcière haussa le sourcil, et attendit que la maman de Charles s'exprime au lieu de détruire sa boutique et ses créations.

- Quel est l'honneur de votre visite, Madame ?
- Il se trouve que mon fils est en train de détruire toutes les rues de la ville à cause de votre bonbon ! Vous allez arranger ça tout de suite !
- Mais Madame, je vous ai prévenu. Il faut que votre fils jure qu'il ne touchera plus jamais à un bonbon !

La mère de Charles regarda la sorcière, incapable de faire un mouvement. Jamais son fils ne jurerai cela !

- Mais, mais, mais, balbutia la mère desepérée. Et s'il refuse ? Il va détruire la ville entière s'il continue de grossir ? Prise d'un soudain élan de colère, la cliente s'enflamma, devant une sorcière impasssible. Qui sera l'auteur de cette destruction ? VOUS ! Qui a permis de grossir indéfiniment ? Vous ! Qui m'a détruit mon enfant adoré ? Vous ! Toute la ville sera à dos ! A moins que...
- Ma p'tite dame. Je comprends votre désarroi. Toutefois, sachez que c'est VOUS qui est la cause de cette histoire. C'est vous, qui avez voulu ôter la passion de votre enfant. C'est vous, qui n'avez pas réfléchi aux conséquences que le bonbon pourrait avoir. C'est vous que la ville écrasera, si elle n'est pas morte avant sous le passage de votre fils.
- Mais, vous ne pouvez vraiment rien faire ?

_________________

Devenez directeur de maison et professeur : Le site a besoin de vous !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ecrivons une histoire tous ensemble !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecrivons une histoire tous ensemble !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Tous ensemble seuls 2 - Demain c'est aujourd'hui" (Everybody's alone 2 - Tomorrow is now)
» Faisons des trucages tous ensemble
» Allez, tous ensemble... On se motive... Et maintenant, on va regarder la pub.
» Jouer tous ensemble sur ps3,xbox,wii,ds,ps vita
» Mais j'trouve pas d'refrain à notre histoire. Tous les mots qui m'viennent sont dérisoires. [Livre II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alohomora V1 :: Salle d'études :: Bibliothèque-
Sauter vers: